Tourisme et divertissements

Un conseil préalable : n’oubliez pas de recharger vos appareils photos et vos caméras, car ils seront soumis à rude épreuve ! En effet, l’Alsace allie beauté des paysages et patrimoine architectural et culturel et chacun trouvera matière à s’émerveiller.

Les photos qui illustrent ce site, toutes prises par nos soins, ne sont qu’un tout petit échantillon de tout ce qui mérite d’être immortalisé et partagé avec votre famille et vos amis. A l’exception des Hautes Vosges, de la Route des Crêtes et de la Vallée des Lacs (Retournemer, Longemer, Gérardmer), qui débordent en partie l’Alsace, mais méritent vraiment le déplacement, nous nous attardons plus particulièrement sur le Piémont des Vosges, la Route des Vins, ainsi que le Massif vosgien proche (Champ du Feu et Mont Ste-Odile).

Strasbourg et Colmar sont bien sûr des hauts-lieux du tourisme alsacien et méritent respectivement une journée et une demi-journée de visite. Quartiers typiques, cathédrale, quartier européen, Parc de l’Orangerie, nombreux musées, promenades en bateaux-mouches, bord du Rhin avec le Parc des Deux Rives et la passerelle Mimram pour une incursion chez nos voisins allemands, important calendrier d’animations touristiques …. Strasbourg offre d’innombrables charmes et attraits. Strasbourg est une ville où il fait bon circuler à pied ou à vélo ; il vaut souvent mieux oublier la voiture. Rien de plus simple depuis Obernai ; plusieurs solutions pratiques s’offrent à vous. Le stationnement étant compliqué au centre de Strasbourg, il est conseillé d’utiliser un parking relais (fléché P+R) en périphérie, où, pour une somme modique (4,10 €), vous stationnerez votre véhicule et obtiendrez autant d’AR en tram que de passagers. Autre solution : la ligne TER Obernai-Molsheim-Strasbourg (Gare Centrale) ou bien le bus n° 257 du Réseau 67 (prix unique d’un trajet : 2,50 € à l’unité), qui, depuis Obernai (arrêt devant le Lycée Paul Emile Victor près de la gare), vous amènera confortablement ,en moins d’une heure, au centre de Strasbourg (arrêt Place de la Gare ou Gare Routière des Halles, à côté du centre commercial du même nom).

Colmar n’est pas en reste, avec son Musée Unterlinden et un centre ville qui est un véritable bijou. Les offices de tourisme de ces villes vous fourniront toute la documentation souhaitée, en fonction de vos centres d’intérêt, de votre budget et du temps dont vous disposez. Pour Strasbourg notamment, il existe un Pass 3 jours qui propose de nombreuses visites gratuites ou à tarif réduit (location d’un vel’hop, bâteau-mouche, musées, mini-train, visites audio-guidées, entrée au Vaisseau, accès à la plate-forme de la Cathédrale, Horloge Astronomique …)

Notre propos n’est pas de nous substituer aux guides touristiques, mais de vous aider à faire le tri parmi une offre particulièrement dense. Par expérience, on n’a pas toujours le temps de préparer ses vacances autant qu’on le voudrait et ces conseils, forcément subjectifs, ont pour unique objectif de faciliter vos vacances et de vous faire gagner du temps, en sélectionnant quelques possibilités  intéressantes de notre point de vue. En tant qu’Obernois, fiers de notre ville et de notre région, nous ne demandons qu’à partager nos coups de cœur et à essayer de vous faire passer le meilleur séjour possible.

Nos suggestions touristiques :

En-dehors d’Obernai bien sûr, ainsi que de Strasbourg et de Colmar qui sont incontournables, voici quelques sites à ne pas manquer dans la région :

  • la route des vins d’Alsace, sur laquelle se trouve Obernai.

Longue de 170 kilomètres, elle serpente de Marlenheim au nord jusqu’à Thann au sud avec ses villages fleuris, ses magnifiques panoramas de vignes, ses sentiers viticoles … un plaisir pour les yeux, renouvelé à chaque saison.
En cours de route, gare à ne pas trop succomber aux dégustations dans les nombreuses caves qui jalonnent le parcours ! L’Alsace est la seule région viticole française à perpétuer la tradition des cépages ; au nombre de sept, ils donnent leurs noms aux vins, obligatoirement embouteillés dans la région et toujours présentés dans leur bouteille typique, la flûte d’Alsace. Aux cépages traditionnels : riesling, muscat, gewurztraminer, sylvaner, pinot noir, gris, blanc, il faut ajouter le klevener, produit à Heiligenstein, le rouge d’Ottrott, une particularité locale, sans oublier le crémant, en Alsace souvent préféré au champagne.

Parmi les communes de la route des vins, proches d’Obernai, une halte s’impose en particulier dans les communes typiques de Rosheim, Boersch,  qui ont conservé de jolies tours médiévales, Ottrott, au départ de la montée pédestre vers le Mont Sainte-Odile, Barr, surplombée par le château d’Andlau, Mittelbergheim, classée parmi les cent « plus beaux villages de France », Dambach-la-Ville, Scherwiller, avec leurs belles maisons à colombages, Ribeauvillé, avec ses 3 châteaux, Riquewihr, la perle du vignoble, Kaysersberg, célèbre pour son marché de Noël authentique, Eguisheim, classée 4 fleurs.

  • le Mont Sainte-Odile et le Massif du Champ du Feu, la Haute Vallée de la Bruche :

        Souvent désignée comme la Cité de Sainte-Odile, Obernai est nichée au pied du Mont Saint-Odile (distant de 12 km seulement), dont le couvent, haut lieu de pèlerinage, domine la plaine d’Alsace du haut de ses 763 mètres et offre une vue splendide sur la plaine d’Alsace jusqu’à la Forêt-Noire depuis sa terrasse panoramique. Superbes paysages et forêts attirent pèlerins et randonneurs (plus de 110 km de sentiers balisés). Ce site est occupé depuis la préhistoire et son mur païen, dont l’origine reste mystérieuse, long de plus de 10 kilomètres et composé d’énormes blocs de grès superposés, suscite l’étonnement. Site internet : www.mont-sainte-odile.com

Pour poursuivre la découverte du massif, qui recèle de nombreuses richesses (paysages, gastronomie, culture, sports …), vous pouvez poursuivre votre route vers le Champ du Feu et sa tour (1100 m. d’altitude, point culminant du Bas-Rhin, en cours de rénovation grâce au dispositif Bern), puis vers La Serva (Auberge Hazemann, piste de tubbing et jeux pour les enfants, promenades à cheval, cueillette de myrtilles en juillet, domaine skiable en hiver). Pour réaliser un circuit, il est conseillé de basculer sur l’autre versant et de redescendre en prenant la direction de Belmont, puis Waldersbach, où vous pouvez programmer une halte pour visiter le musée Oberlin, consacré à une figure du 18ème siècle, le pasteur Jean-François Oberlin, pédagogue, botaniste et défenseur des droits de l’homme ; voir le site www.musee-oberlin.com

De là, continuez votre route vers la Vallée de la Bruche, par Fouday, Rothau, puis Schirmeck, où vous attend, en surplomb sur votre gauche, un grand musée moderne relatant l’histoire mouvementée de notre région entre 1870 et les lendemains de la seconde guerre mondiale ; voir le site www.memorial-alsace-moselle.com Ce site a été restructuré en 2017.

Grâce à un parcours organisé autour de documents et objets d’époque ainsi qu’une scénographie interactive originale, vous en saurez plus sur l’annexion, l’évacuation des populations, la nazification, l’incorporation de force, puis la réconciliation franco-allemande et la construction européenne. C’est une véritable leçon d’histoire (prévoir 2 heures). Retour par la voie rapide de la Vallée de la Bruche, sortie Obernai (30 mn. environ en voiture).

Si ce pan d’histoire vous intéresse, à Natzwiller, non loin de Schirmeck, vous pouvez compléter la visite du Mémorial par celles, beaucoup plus éprouvantes, du camp du Struthof, seul camp de concentration installé par les nazis sur le sol français, ainsi que du Centre européen du résistant déporté, qui sont autant de lieux de mémoire. Pour la visite de l’ensemble du site, il faut prévoir environ 2H30. Il est déconseillé aux enfants de moins de 10 ans. Voir le site : www.struthof.fr

Dans un même registre historique, mais dans une atmosphère aucunement pesante, la découverte du fort de Mutzig, également sur les hauteurs de la vallée de la Bruche, est très instructive pour petits et grands (la visite est d’ailleurs gratuite pour les moins de 10 ans). La Feste Kaiser Wilhelm II (son nom en allemand) a été construite à partir de 1893 par l’empereur Guillaume II pour barrer l’accès à la plaine du Rhin contre toute offensive française. Le parcours guidé d’une partie de cette immense ville souterraine (1ère fortification moderne) prend 2 heures. Voir le site www.mutzig.net

Tout proche d’Obernai et au départ de la montée vers le Champ du Feu, une autre visite intéressante vous fait revenir à l’époque de Louis XV. Il s’agit du village de Klingenthal, qui, comme son nom l’indique d’ailleurs (vallée des lames en allemand), propose de revenir sur son passé d’ancienne Manufacture royale d’armes blanches et de vous faire découvrir les vestiges qui jalonnent le village (anciens ateliers ou forges alimentées par des canaux ou barrages construits le long de l’Ehn). Il s’agissait d’un véritable village-manufacture qui s’étirait sur 1500 mètres le long de la rivière. En découvrir les vestiges, répertoriés dans le site www.klingenthal.fr  est l’occasion de faire une agréable promenade.

  • la découverte des nombreuses ruines de châteaux-forts de la région du Piémont des Vosges, plus ou moins bien conservées, qui sont autant de buts de promenade ou de randonnée et de témoignages du passé.

N’en citons que quelques-unes. Les plus proches sont visibles depuis Obernai : ce sont les châteaux d’Ottrott : Lutzelbourg et Rathsamhausen. D’autres ruines sont mieux conservées et plus accessibles. Dans le massif du Sainte-Odile, on peut admirer notamment le château de Birkenfels, le Landsberg, avec son donjon carré et son oriel, ou le Haut-Andlau, caractérisé par ses deux tours bien visibles depuis la plaine. Ou bien encore : les châteaux d’Ortenbourg, avec son donjon pentagonal de 32 m, et de Ramstein, sentinelles bien visibles également à l’entrée de la vallée de Villé.
Au-dessus de Ribeauvillé en particulier, trois châteaux qui offrent un magnifique panorama, méritent d’être découverts au cours d’une très agréable randonnée : les châteaux de Ribeaupierre, Saint-Ulrich, le mieux conservé, et le Guirsberg.

  • Il ne faut pas manquer le château du Haut-Koenigsbourg (en profiter pour visiter également la Volerie des Aigles et la Montagne des Singes, tout à côté).

Reconstruit par l’empereur Guillaume II de 1901 à 1908 grâce à un architecte de grand talent, Bodo Ebhardt, le château du Haut-Koenisbourg est actuellement un des sites les plus visités en Alsace. Bénéficiant d’un site favorable sur un sommet plat à 720 m d’altitude, au-dessus de la ville de Sélestat, il a joué un rôle important de surveillance et de forteresse du 12e au 17e siècle, où il est assiégé pendant 50 jours par les Suédois, puis détruit et abandonné.

Remarquablement restauré et richement meublé,  ce château d’exception plonge le visiteur dans l’univers du Moyen Age. Le point de vue depuis la plate-forme d’artillerie est imprenable. De multiples formules de visite, manifestations, activités éducatives sont organisées tout au long de l’année. Site internet : www.haut-koenigsbourg.fr

  • la célèbre route des Crêtes, les Ballons des Vosges, les lacs de montagne, la Vallée de Munster

Si la durée de votre séjour vous permet de faire une incursion hors d’Alsace, on ne peut que vous conseiller de découvrir le magnifique environnement et les points de vue offerts par la route des Crêtes.

Depuis Obernai, vous pouvez y accéder par autoroute, si vous êtes pressés, ou en prenant la route des Vins, vers Kaysersberg, puis le Col du Bonhomme, et la station de ski du Lac Blanc, où vous pourrez faire une halte près du lac du même nom. Un Parc Aventures, un bike park (accessible par télésiège) et un sentier pieds nus sont également implantés sur le site.
Une fois arrivés sur la route des Crêtes, poursuivez en direction du Col de la Schlucht, puis du Hohneck, 3ème plus haut sommet du massif vosgien avec ses 1.366 mètres d’altitude. Vous pouvez accéder à ce sommet directement en voiture, ou bien laisser votre véhicule à l’auberge au Pied du Hohneck et terminer l’ascension à pied, en suivant le fléchage (30 mn. de montée environ). Avec un peu de chance, vous aurez la possibilité d’apercevoir des chamois sur les pentes escarpées (les jumelles sont recommandées). De la table d’orientation, un panorama à 360° s’offre à vous, sur la plaine d’Alsace, la Lorraine, ainsi que, par temps claire jusqu’aux Alpes bernoises et au Mont-Blanc. Attention, munissez-vous de bonnes chaussures et couvrez-vous ; le climat est rude là-haut, malgré l’altitude modeste.

En cours de route, prenez le temps de faire des haltes au Jardin d’altitude du Haut-Chitelet ou pour découvrir les superbes panoramas vers la Vallée des Lacs (Retournemer, Longemer, Gérardmer) ou vers le lac de la Lande, qui alimente en hiver les canons à neige de la station de ski. En effet, au niveau du Kastelberg et de la ferme-auberge de Breizhousen, vous passez en plein milieu des pistes de ski du domaine skiable de La Bresse – Hohneck (plus grande station de ski de l’est de la France), avec vue sur le haut des pistes et leurs remontées mécaniques. En été, le télésiège Vologne Express (6 places) est accessible aux piétons et vététistes.

Selon le temps disponible, vous pouvez poursuivre jusqu’au Markstein, autre station de ski, et redescendre par Guebwiller (en continuant éventuellement jusqu’à Mulhouse et ses célèbres musées), ou choisir de faire demi-tour et rentrer vers Obernai en descendant le col de la Schlucht vers Munster (un petit fromage peut-être ?), où vous ne manquerez pas d’admirer les nombreuses cigognes qui nichent sur les toitures du centre- ville, ou se promènent dans les prairies alentours. Une visite à la Maison du Parc des Ballons des Vosges vous apportera une mine d’informations sur le massif, ses multiples lacs, sa faune, sa flore, sa tradition marcaire et ses fermes-auberges, la fabrication du fromage de munster, ainsi que sur la vache vosgienne à la robe caractéristique mouchetée noir et blanc. Elle vous renseignera également sur les animations culturelles et sportives organisées dans le massif.

Divertissements :

Les vacances sont également le moment idéal  pour s’offrir de bons moments de divertissement en famille.

Surtout si vous avez des enfants, la visite du château du Haut-Koenigsbourg peut être complétée par la découverte de la Volerie des Aigles,  installée dans le château de Kintzheim, qui propose un spectacle impressionnant de rapaces en vol libre, ainsi qu’une salle d’exposition pédagogique. Prévoir 1H30 de visite, dont 40 mn de spectacle. Compter 10 mn à pied entre le parking et l’entrée du château. Voir le site www.voleriedesaigles.com

Toute proche également,  la Montagne des Singes,  qui permet de poursuivre la journée de manière à la fois instructive et ludique. Vous pourrez côtoyer 200 macaques de Barbarie, espèce classée « en danger », en liberté dans une forêt de 24 ha. Le parcours est long de 800 m et la visite dure 1 H environ, elle est gratuite pour les moins de 5 ans. Voir le site www.montagnedessinges.com

Pour petits et grands encore, pour une inoubliable journée de dépaysement, il ne faut pas rater le parc d’attractions EUROPAPARK à Rust (RFA) ; facilement accessible en 45 mn en voiture. Ce parc, un des plus grands d’Europe et très apprécié des Alsaciens, propose plus de 100 attractions et spectacles, 11 grands huit pour les amateurs de sensations fortes, 14 quartiers thématiques européens. Il est élu depuis plusieurs saisons Meilleur parc de loisirs européen. Un conseil : soyez à pied d’œuvre de bonne heure et confortablement chaussés, car la journée va être bien remplie ! Voir le site : www.europapark.com

Pour les amateurs de music-hall, une soirée au Royal Palace à Kirrwiller, 3ème cabaret de France, mérite vraiment le détour (à 45 mn en voiture d’Obernai). La qualité du spectacle et le choix des artistes de renommée internationale sont largement à la hauteur des établissements parisiens … en beaucoup plus abordable et plus convivial, avec l’originalité d’être situé en pleine campagne dans un village de 450 habitants. Voir le site : www.royal-palace.com

Au cours de vos pérégrinations, vous aurez sûrement la chance de croiser des cigognes, perchées sur les toitures, planant dans les airs ou arpentant les prairies. Où en trouver facilement ? A Obernai, par période ; elles viennent régulièrement faire une halte sur le nid de la Halle aux Blés. A Strasbourg, dans et autour du Parc de l’Orangerie. A Munster, où une importante colonie est  fidèle au centre-ville. Près de Sélestat, dans et autour de Cigoland, parc des cigognes et d’attractions destiné aux jeunes enfants. Site : www.cigoland.fr

Sur la route des Vins également, les nids de cigognes sont nombreux et en particulier autour de Hunawihr, entre Riquewihr et Ribeauvillé, qui abrite le Centre des cigognes et de réintroduction de la loutre. Ce parc animalier de 5 ha, parsemé de petites pièces d’eau, plaira aux petits comme aux grands, en particulier son spectacle d’animaux pêcheurs (durée 35 mn), visibles en pleine action grâce à un immense bassin vitré. Le parc est ouvert tous les jours d’avril au 11 novembre et gratuit pour les enfants jusqu’à 5 ans. Ce site se nomme désormais Natur’oPark.

Pour les amateurs d’exercices physiques, et de sensations plus ou moins fortes, différents parcs aventures sont implantés dans les environs : au Lac Blanc (à côté du Col du Bonhomme, sur la route des Crêtes) ou bien, tout proche, à Breitenbach (massif du Champ du Feu), où de multiples activités plein air vous sont proposées : parcours dans les arbres, « vallée des tyroliennes », parapente, tour de l’extrême, VTT …. Voir le site : www.parc-alsace-aventure.com

 

Si la durée de votre séjour le permet, ne manquez pas de visiter l’Ecomusée d’Alsace à Ungersheim (80 km au sud d’Obernai), le plus grand écomusée de France et véritable « condensé » de l’Alsace. Cette sortie est idéale pour petits et grands. Il s’agit d’un véritable village alsacien reconstitué qui rassemble 72 bâtiments originaires de toute la région qui ont été démontés et reconstruits sur un même site. Vous y découvrirez les savoir-faire traditionnels, des animations au rythme des saisons, des ateliers participatifs, des expositions et aurez surtout le plaisir de pousser la porte de superbes maisons à colombages au charme d’autrefois. Voir le site www.ecomusee-alsace.fr
Au moment de Noël, le musée fait bien entendu la part belle aux traditions authentiques alsaciennes et se pare de jolis décors de fête.

[bootstrap_galerie type=simple_fondu]742,741,740,739,738,737,736,735,734[/bootstrap_galerie]

LE DEPAYSEMENT DU NOEL ALSACIEN

Pour terminer sur une note de magie qui illumine les hivers alsaciens et fait rêver petits et grands, voici quelques évocations des MARCHES DE NOEL.

Bien entendu, il ne faut pas rater STRASBOURG, Capitale de Noël

Il n’y a pas moins de 11 Marchés répartis sur différents sites du centre ville. Le plus authentique reste le Chriskindelsmärik de la Place Broglie, qui se tient à cet endroit depuis 1570. Innombrables décorations et chemins de lumières créent une ambiance féérique dans toute la ville. La star est le grand sapin dressé place Kléber, d’une trentaine de mètres de haut.[bootstrap_galerie type=dock_galerie]773,772,771,770,769,768,767,766,764,763,761,760[/bootstrap_galerie]

 

Le Marché de Noël de COLMAR est également incontournable. Il regroupe en réalité 5 Marchés dans un écrin superbe : Place des Dominicains, Place Jeanne d’Arc, Place de l’Ancienne Douane, dans le bâtiment médiéval du Koïffus (artisanat d’art), dans le quartier de la Petite Venise (Marché des enfants), sans compter le parc du Champ de Mars où se trouve le Marché aux sapins (jusqu’au 23 décembre). L’accès au centre-ville est fermé aux véhicules les week-ends de décembre ; un parking-relais gratuit est mis en place au départ du Parc des Expositions (avenue de la Foire aux Vins) avec un système de navettes qui vous déposent toutes les 10 minutes tout près de la vieille ville.

[bootstrap_galerie type=cover_flow]697,696,695,694,693,692,691,690,689,688,687,686,685,684,683,682,681,680,679,678[/bootstrap_galerie]

 

Comme vous pouvez le constater, aucun ennui en perspective et votre séjour risque d’être trop court ! Chacun pourra trouver son bonheur et se concocter un programme sur mesure : découvertes, culture, sport, divertissements, contemplation, bien-être, gastronomie… Tout est à portée de main à partir du Gîte des Vignes à OBERNAI pour passer d’excellentes vacances.